Espace presse



Extrait du Paris Normandie : www.paris-normandie.fr

Date de publication de l'article : 06/05/2013

Magali Nicolle s’est lancée...

Magali Nicolle, a ouvert depuis peu M’Design, une auto entreprise spécialisée dans la décoration contemporaine en aluminium pour intérieur et extérieur.

« A partir d’une tôle aluminium, je crée, réalise, personnalise des objets tels que des porte-parapluies, crédences, tableaux, claustras, paravents ou encore jardinières. Des objets pour sublimer les intérieurs avec des décors modernes et originaux au gré des envies des clients, des créations personnalisables avec un dessin, un logo. La tôle est découpée selon un format, assemblée et ensuit envoyée en peinture. »

Magali Nicolle travaille en partenariat avec une entreprise de métallerie, spécialisée dans le poinçonnage et la découpe laser. Elle peut ainsi produire pour un particulier mais également pour les professionnels en quantité plus importante.

« J’ai la possibilité de réaliser un gros volume de produits à présenter, par exemple, dans les jardineries, les salons d’entreprises, les halls d’entrée d’hôtel, les collectivités, précise l’auto entrepreneuse. Et je personnalise avec des écrits grâce à la découpe laser. L’avantage de l’aluminium, c’est qu’il est anticorrosif et a donc une longue durée de vie. »

Pour tous renseignements, contactez Magali Nicolle au 07.70.25.39.86 ou magalimdesign@hotmail.fr.



Extrait du site internet : www.drakkaronline.com

Date de publication de l'article : 01/10/2008

Tôlerie Ganaye Industrie (TGI) : une entreprise régionale fidèle aux SEINO. A la rencontre de Francis Ganaye, le directeur de TGI ...

Tôlerie Ganaye Industrie (TGI) : une entreprise régionale fidèle aux SEINO. A la rencontre de Francis Ganaye, le directeur de TGI

Organisés au parc des expositions de Rouen les 21, 22 et 23 octobre prochains, les SEINO (Salon des Entreprises et de l'Industrie du Nord-Ouest) se préparent. Un rendez-vous, désormais annuel, auquel devraient, cette année encore, participer nombre d'entreprises régionales. Si les visiteurs ont encore le temps de préparer leur déplacement, les exposants entament leur dernière ligne droite. Fidèle depuis de nombreuses années sur le salon depuis son ancienne dénomination (Rith), l'entreprise TGI de Barentin (76) attend avec impatience le jour J.

Entreprise régionale de sous-traitance industrielle spécialisée dans la transformation du métal, TGI (Tôlerie Ganaye Industrie) SAS fera, cette année encore, partie des exposants des SEINO. « Le salon, c'est en quelque sorte mon budget communication », explique Francis Ganaye, le directeur de l'entreprise familiale. Créée en 1952 par son père, la société n'était alors qu'une simple carrosserie de 2 salariés. Aujourd'hui âgé de 56 ans, Francis Ganaye est en passe de transmettre le flambeau à une troisième génération qui aura pour mission de continuer à faire prospérer une structure aujourd'hui forte de 49 salariés pour un chiffre d'affaires annuel de 9M€.

« Pour nous, ce salon est particulièrement bien dimensionné. Il s'agit avant tout d'une manifestation régionale, ce qui correspond parfaitement à notre zone d'intervention », explique l'emblématique chef d'entreprise. Une entreprise qui, chaque année, transforme quelques 2 500 tonnes de métaux (acier, alu inox). « Nous faisons aussi bien de la découpe de plaque que de la soudure pour des secteurs aussi différents qu'exigeants que sont la conservation du froid ou plus récemment la production d'électricité. Nous venons d'ailleurs de remporter un important contrat avec l'un des leaders de la fabrication de panneaux photovoltaïques », précise Francis Ganaye, persuadé de trouver là l'un des principaux marchés de demain.

Mais derrière la bonhomie de sa barbe blanche se cache un personnage haut en couleurs et surtout force de proposition. « Ce salon, cela fait des années qu'il existe, et il faut absolument le maintenir. Maintenant la nouvelle périodicité du salon peut poser question. Pour nous qui possédons déjà une taille conséquente, intégrer à notre fonctionnement une participation annuelle à un salon n'est pas une chose facile à mettre en place… », explique Francis Ganaye. Une problématique à laquelle le chef d'entreprise ne pense pas être le seul à devoir faire face.

« J'ai bien des idées sur ce qu'il faudrait pour un salon comme celui-ci, mais j'ai surtout des conseils sur ce qu'il ne faut pas faire », insiste le chef d'entreprise a l'adresse notamment des participants. « Lors de ce genre de manifestation, il faut de la convivialité. Ces dernières années on a eu tendance à l'oublier. Et que l'on soit visiteurs ou exposants, lorsque l'on vient sur ce genre de salon, il faut laisser ses problèmes sur le parking et ne pas les rapporter avec soi sur les stands. Des mines sombres dans les allées, ce n'est pas ça qui fait vendre ». Une critique qui se veut avant tout constructive de sa part…

Alors que nous prenons congés de Francis Ganaye, nous le laissons en compagnie d'un représentant d'une entreprise voisine, issue d'un tout autre secteur que celui de la tôlerie industrielle. Celui-ci est venu prendre conseil auprès de directeur de TGI pour une possible participation au Seino, et s'enquérir des écueils à éviter lorsque l'on expose pour la première fois.